Mauvaises relations – Une histoire d'amour. Mais peut-être pas

Rdésordonné, compliqué, non relationnel, relation insensée, relation avec le narcissique. Honnêtement, je ne saurais même pas comment le qualifier … disons que j'essaye de le décrire et ensuite … à la postérité la phrase pénible.

Je suis P., je suis au chômage depuis 30 ans depuis 3 ans maintenant, je me décrirais comme une femme assez indépendante qui aime être seul mais qui aime aussi s'entourer de gens positifs et avec le désir de toujours faire quelque chose de nouveau.

À 26 ans, j'ai eu une relation très importante pour moi même si elle n'a duré que 9 mois mais c'était mon premier amour, par-dessus tout, un amour très passionné, peut-être même un peu morbide dû à mon avis au fait que nous vivions loin l'un de l'autre.

La passion entre nous n'a jamais manqué, en effet peut-être aujourd'hui, si j'y pense, le sexe était l'élément principal de notre relation. Après 9 mois, il me laisse avec l'excuse qu'il voulait être seul qu'il avait besoin d'espace, que cette distance était devenue lourde pour lui, bref, à ce jour je n'ai pas encore compris la raison pour laquelle il m'a quitté, à mon avis vous ne m'avez jamais complètement aimé comme il le disait toujours.

Le fait est qu'après un mois qui me laisse me recontacter, on se revoit et on passe une nuit de passion, je lui dis que j'étais toujours amoureux de lui mais il ne garde rien sur ses traces.

Nous n'avons plus jamais entendu parler de cette réunion, en attendant, il s'est fiancé et est toujours selon lui, attendant également de fixer le jour de la promesse… comment puis-je savoir toutes ces choses sur lui?! Et bien évidemment, il s'est fait entendre à nouveau, nous nous sommes souvenus du bon vieux temps et nous disons que nous nous sommes d'abord lancés dans une sorte d'histoire sexuelle en ligne via le chat, puis nous nous sommes rencontrés après quelques mois 3 fois.

Il a trompé sa petite amie actuelle avec moi, son ex avec qui il a bien baisé. Maintenant je pensais au début qu'il ressentait encore quelque chose pour moi et à la place il me dit qu'il va bien avec cette fille, même en termes d'intimité il ne manque rien et donc je me demande pourquoi il me cherche?

Je ne peux pas comprendre s'il dit qu'il se sent également satisfait sexuellement pourquoi continuer à vouloir m'entendre et avoir ces échanges chauds via le chat avec moi? J'ai essayé de me donner quelques explications mais hélas je n'ai pas réussi et donc même aujourd'hui, des années plus tard, je me trouve être l'amant en ligne de mon ex… qui sait si vous pourrez m'éclairer et me donner une perspective différente sur ce non-récit.

Merci.

La réponse

Chère P.,

Je trouve que c'est une perspective différente, mais qu'en faites-vous?

Voici, sans ordre particulier, les questions générées par tout amour faiblement apparié, qui dans le tableau de l'amour occupe 99% du panier, considérant que l'amour idéal n'existe pas, ou s'il existe, il ne peut pas durer exactement pareil.

Si vous ne voulez pas de moi, pourquoi:

1) M'écris-tu?

2) Me demandez-vous de nous voir de temps en temps?

3) Il dit "je t'aime" mais est-il alors avec l'autre?

4) Ne quittez-vous pas votre femme?

5) Continuez-vous à me chercher pour me mortifier?

6) Joues-tu à des jeux psychologiques juste pour voir si je suis dedans?

7) Me faites-vous chanter émotionnellement?

8) Demandez-vous mes photos nues pendant que la copine regarde la série télévisée dans l'autre pièce?

9) Envoyez-vous vos photos nues?

10) Tu me veux parfois?

Pouvez-vous voir une de vos questions au milieu, P.?

Ah, le "pourquoi?" Quel signe de jeunesse. Quels luxes, quels souvenirs.

Vous saurez que changer les questions aide toujours. Mettons donc de côté le trop générique "pourquoi fait-il cela si vous savez que cela me tue (émotionnellement)?" et aidons-nous avec la facilité "pourquoi devrait-il renoncer à quelqu'un qui lisse son ego, le fait se sentir important et désiré et le considère comme un motif sérieux de douleur et de ressentiment tant pour le psychanalyser?".

Apprenez à vous poser les bonnes questions

Cependant, l'état de vie confus ne dure pas longtemps. Quinze ans. Puis les premiers vrais maux de dos arrivent et vous commencez à nous voir mal de près mais plus clairement en arrière.

Et vous réajustez les questions, vous commencez à les corriger: mais qu'attendais-je de ceux qui ne voulaient pas me connaître? Qui connais-je qui renonce aux avantages au nom de l'éthique? Et puis vous verrez que ce sera une amnistie pour tout le monde: ceux qui ont appelé sans se dire "voyons-nous", ceux qui n'ont pas appelé du tout, ceux qui vous ont tué sans même le savoir, ceux qui ont fait ce que vous me dites dans l'e-mail.

Quand ça ne prend pas le premier instinct, c'est l'enquête. Apprenez-en plus pour voir si c'est mieux. Comme si savoir pourquoi cela avait résolu le mystère. Et une fois le mystère éclairci, le miracle devrait vous arriver. Saint Gennaro.

Il faut des années pour démissionner: la vérité n'ouvre pas les portes et les explications ne servent à rien. Mais ils nous font comprendre que l'approfondissement de la névrose en matière sentimentale est important. Creusez, creusez quelque chose que vous obtiendrez. Oui, un trou. Mais il dit que pour sortir du fossé, il faut comprendre le fossé. Sara.

Ce que j'ai compris au cours de ces quarante années, c'est qu'il y a toujours un nom différent. Le simplex voyou du siècle dernier a maintenant été promu victime DSM: les mâles font le désert et les femelles l'appellent narcissisme.

Depuis ces petites pages depuis des mois, il y a eu une critique très ennuyeuse pour chaque conductio ad psicologum de chaque non-sens. Parce que soit la victime considère que c'est une première guérison de se reconnaître comme victime, et puis c'est normal de parler pendant des heures de la toxicité du refus masculin, de la manipulation et de l'amarena panachée ou simplement nous ne pouvons pas nous résigner de ce côté du code pénal si nous parlons de relations, tout vaut la peine et tout est malheureusement fréquent et normal. Demandez à qui le narcissique n'est pas arrivé. Les mâles et les femelles ont tous une cicatrice.

La leçon la plus triste

Chère P., la leçon la plus triste que vous avez notée à un moment donné est que ce n'était pas eux, c'était vraiment vous. Et de l'autre côté, vous vous rendez compte qu'il est pratiquement impossible de ne pas écorcher nos amoureux sans espoir de réciprocité.

Vous ne répondez pas et ils souffrent.

Réponds, et tu donnes à boire à l'ivrogne.

Vous êtes gentil et mal compris.

Vous êtes impoli et ils sont blâmés. Où je me suis trompé, comment je t'ai offensé.

Profitez-en, parfois sans scrupules, et vous êtes narcissique.

Être mauvais, c'est d'où vous venez dans l'histoire. Peu à voir avec un amour malheureux. Ça prend le temps qu'il faut, puis vous passez ou passez au suivant. Il n'y a aucun moyen de dire "passez-moi" et c'est tout.

Et en attendant, pendant que vous êtes malade, ne perdez pas le fil des choses qui n'ont rien à voir avec l'amour. Vous ne devez pas dire à votre amant déçu d'arrêter, vous devez leur rappeler tout le reste. C'est que le cœur va bien, mais cela a aussi un journal plein de devoirs et quelqu'un remet en question demain.

Toutes les lettres d'Ester Viola

Auteur de l’article : Amélie

Passionnée depuis des années par la sensualité et la sexualité, je vous partage sur ce blog mes découvertes et mes expériences au gré de mes envies.